Bonnes pratiques #2 : nettoyage

Pour commencer la saison dans les meilleures conditions, il faut avant tout s’assurer du bon fonctionnement du matériel et le nettoyer afin de prévenir les risques potentiels.

Voyons ensemble comment commencer la saison sur de bonnes bases et prévenir ainsi les risques.

Entretien des ventilateurs

Nous avons vu dans l’article précédent comment positionner les ventilateurs pour qu’ils fonctionnent au mieux, mais ils ont également besoin d’être entretenus. Vérifier le bon fonctionnement et nettoyer le moteur permet d’éviter de mauvaises surprises.

Après chaque saison, les ventilateurs se retrouvent encrassés et accumulent la poussière. Il faut donc procéder à un nettoyage avant l’été afin que les ventilateurs fonctionnent au mieux dès le début de la saison et prévenir certains risques liés à cet encrassement. Par conséquent, pensez à nettoyer les ailettes de refroidissement du moteur ainsi que les conduites de passage de l’air du refroidisseur afin que l’air circule au mieux et d’éviter la surchauffe du moteur.

Vérifiez également que la courroie ne se soit pas trop détendue lors de la période de ventilation précédente. Faites tout de même attention en la resserrant de ne pas trop la tendre parce qu’une courroie trop tendue peut provoquer son vieillissement prématuré et demande des efforts plus importants et inutiles au moteur.

Nettoyage de printemps pour bien préparer les moissons d’été

Il n’y a pas que sur les ventilateurs que la poussière s’est accumulée ces derniers mois ! La poussière se dépose partout : le long des murs, dans les gaines et les caniveaux, sur la pelle entreposée dans l’angle du bâtiment… Elle est présente dans le moindre recoin, sa présence est inévitable.

Or elle aggrave un certain nombre de risques non négligeables conduisant à la perte de qualité des grains stockés et pouvant conduire à des pertes de stock. Parmi ces risques, le plus grand, est la pullulation d’insectes. En effet, elle sert de refuge à ces derniers. Ainsi, chaque amas de poussière résiduel constitue un foyer d’infestation potentiel. De plus, la poussière peut constituer une barrière protectrice contre les traitements insecticides et donc en limiter les effets. La présence de poussière et de débris est également propice aux rongeurs et aux oiseaux, qui contribuent à la dégradation de la qualité et de la quantité des grains stockés (déjections, consommation, etc.). Et enfin, la poussière favorise les départs d’incendie et les risques d’explosion, risques non négligeables en espaces confinés et lorsque le grain fermente suite à un raté dans le déclenchement de la ventilation.

Il est donc nécessaire de procéder au nettoyage complet des installations et des locaux, et ce non pas « du sol au plafond » comme le dit l’expression, mais du plafond vers le sol ! Votre allié idéal dans cette tâche est l’aspirateur. En effet, il évite à la poussière de se redéposer contrairement au balai. Le balai peut être utilisé pour retirer les particules les plus grosses, telles que les débris de grain. Toutefois, son utilisation doit être impérativement complétée par un passage d’aspirateur. A l’issu du nettoyage, il ne doit plus subsister d’amas de poussière, pensez donc bien à inspecter partout !

Il est recommandé de nettoyer le plus tôt possible vos cellules et vos installations. Par conséquent, dès que vous videz une cellule, procédez à son nettoyage.

Il n’y a pas que contre le Covid-19 que le port du masque peut s’avérer utile. Protégez-vous contre la poussière !

Ce grand nettoyage peut être complété par la pose de grillages ou de filets pour éviter que les oiseaux ne recolonisent les lieux, ainsi que par le dépôt d’appâts raticides/souricides devenus plus attrayants suite à l’élimination de toutes autres sources de nourriture. Il pourra également être complété par l’application d’un traitement insecticide si le contrat le permet. Pour savoir comment appliquer un tel traitement, rendez-vous la semaine prochaine dans notre article Bonnes pratiques #3 : traitements insecticides.

Dernières vérifications d’usage

Assurez-vous que tout ce dont vous aurez besoin lors de la saison de ventilation fonctionne bien. Il est encore temps de changer des éléments défectueux ou d’effectuer quelques réparations. Veillez donc par exemple à ce que vos trappes ne soient pas grippées. Vérifiez aussi que vos gaines ne soient pas bouchées ou percées etc.  Si vous êtes équipé de matériel de thermométrie, vérifiez que vos sondes fonctionnement correctement. Vous n’êtes pas équipé ? Vos sondes ne fonctionnent plus ? Vos sondes sont vieillissantes ? Achetez sur farmviz.fr de nouveaux outils de suivi de la température et de pilotage de la ventilation.

✉️ Abonnez-vous à notre newsletter et recevez des conseils et astuces en avant-première !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *